Selon Caraka Samhita, la connaissance de l’Ayurveda est éternelle.

« Il n’y a pas d’époque où le flot de la vie ou celui de l’intelligence n’a coulé ». Provenant de la conscience cosmique, cette sagesse a été initialement conçue par le Seigneur Brahma dans son esprit méditatif avec les quatre Védas. Plus tard, il transféra la connaissance à son fils, Daksha Prajapāti. Daksha l’enseigna aux Ashvinikumaradevas qui étaient les divins médecins des dieux, qui le donnèrent au seigneur Indra.

À une certaine époque, la société humaine fut confrontée à une grave détérioration des valeurs en son sein. Les gens devinrent égoïstes, haineux et méfiants envers les uns et les autres. Quand un tel environnement prévaut au niveau social, ce n’est qu’une question de temps avant qu’il en résulte des maladies physiques au niveau individuel.

Plusieurs sages (de grands Rishis comme Bharadvaj, Atreya, Nimi, Kashyap et d’autres) se rassemblèrent sur les contreforts de l’Himalaya pour trouver la solution à ces problèmes.

Ils prièrent Lord Indra pour recevoir la connaissance de l’Ayurveda. Le seigneur Indra donna cette divine connaissance divine à Rishi Bharadvaj. Grâce à l’Ayurveda, Bharadvaj vécu une vie heureuse, longue et en bonne santé et il l’a partagea également avec les autres sages.

Après Bharadvaja, Punarvasu Atreya enseigna l’Ayurveda à ses six disciples: Agnivesa, Bhela, Jatukarna, Parasara, Harita et Ksharapani. Ceux-ci l’étendirent en huit branches. Le Riche Parampara continua alors et ils prêchèrent cet enseignement pour le bien-être de l’humanité.

Pendant des milliers d’années, leurs enseignements ont été transmis oralement de Guru à disciple. Plus tard ils ont été écrits dans des versets sanskrits.

Le brillant Agnivesa créa un Samhita (recueil) nommé Agnivesa Tantra. Caraka a modifié l’Agnivesa Tantra. Cette modification est devenue la très célèbre Caraka Samhita.

Bien que beaucoup de ces textes aient été perdus au fil du temps, une source abondante de connaissances ayurvédiques a survécu et est révèlée à nouveau dans chacun des cycles de création de l’Univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

field markup opt-in field markup

Chargement aperçu rapide